Mail RSS

Sophie Sciboz chante pour celles

Qu’après une solide formation musicale et un beau parcours dans le chant lyrique Sophie Sciboz ait décidé de sortir des sentiers battus pour débuter une carrière d’auteur-compositeur et interprète, suffirait à nous la rendre sympathique. Parce que nous n’ignorons pas à quel point tout semble éloigner ces deux mondes. A quel point ceux qui pratiquent aujourd’hui la musique classique sont mieux préparés à exprimer leur créativité dans l’interprétation des détails les plus infimes plutôt que dans la composition d’œuvres complètes.

Ainsi, il ne faut pas sous-estimer la transition entre ces deux mondes musicaux. Il ne s’agit pas seulement de changer d’harmonies et de rythmes, mais d’adopter une autre manière de vivre la musique. A l’écoute de « Je chante pour celles » premier album de Sophie Sciboz, force est d’admettre que l’exercice est réussi. Et plutôt bien. L’écriture est élégante, personnelle et touchante, la musique réduite à sa plus simple expression qui lui permet de se mettre au service du texte. C’est dans les textes que réside la force de cet album. Sophie Sciboz nous y ouvre avec finesse et sensibilité son monde de femme, avec ses rêves, ses défis, ses déceptions et ses contradictions dans un exercice qui, s’il s’apparente à une mise à nue, n’est jamais dérangeant. La comparaison avec le monde musical de Lynda Lemay s’impose immédiatement avec, comme cette référence québécoise, des chansons qui sont autant de fenêtres qu’elle offre sur ses émotions de femme.

Le vernissage de l’album aura lieu ce samedi 8 mars aux Citrons Masqués à Yverdon. Sophie Sciboz se produira ensuite les 14 et 15 mars à Pully, le 29 mars à Fribourg, le 3 avril à Genève, le 3 mai à Grône, le 9 mai à Neuchâtel et le 7 juin à Ependes (toutes les dates sur son site).

Site de Sophie Sciboz

écrit par Stéphane

Stéphane

Share Button

Laisser un commentaire