Mail RSS

« PEA Projet Electro-Acrylique » Quand la note devient trait, quand le trait devient note…

Le DJ : DJ Pfreud
Depuis maintenant près de 20 ans, DJ Pfreud est actif en tant que DJ dans la scène de musique électronique à Montréal. Pfreud se démarque par sa versatilité et son habilité technique ce qui lui permet de mixer avec aisance les nouvelles sonorités avec des sons plus classiques.
Lors des dernières années, il a approfondi son savoir en suivant un cours d’enregistrement et de manipulation sonore pour ensuite travailler en post-production sonore dans le domaine de la télé et du film. Maintenant, il se concentre sur la production musicale et la conception sonore. Puis évidemment, la flamme DJ reste.
Tout dernièrement, il a fait paraître 3 pièces musicales originales sur une étiquette anglaise (Gung-Ho! Records).

Le peintre : Alec
Né à Genève, fils de la peintre Ceska, Alec est multidisciplinaire, un touche-à-tout du visuel et du formel. La peinture est son mode d’expression le plus exploratoire et le plus libérateur.
Arrivé à Montréal en 89, Alec s’est plongé dans divers projets de design industriel, dont il a tiré un goût pour la mécanique et les machines. C’est durant cette période qu’il s’est mis à peindre plus intensivement. Depuis qu’il a 13 ans, Alec a été claviériste au sein de plusieurs formations à Genève et à Montréal. Il est également compositeur. Dans la vie de tous les jours, Alec est idéateur, directeur artistique, rédacteur, auteur, chroniqueur, styliste et designer.

Ensemble ils ont créé le projet « PEA Projet Electo-Acrylique », comme deux gamins qui découvrent un nouveau jeu…

Leur démarche « Nous avançons inexorablement dans un monde “Hi-tech” pour, en grande partie, de bonnes raisons. Parallèlement à cela, il y a un mouvement, une conscience, une réaction, un désir de retour vers une approche plus “Low-tech” de notre environnement et de notre quotidien. Le “Hi-tech” et le “Low-tech” sont-ils de deux façons d’appréhender notre manière de vivre? Faut-il choisir son camp? Faut-il d’ailleurs inéluctablement compartimenter nos modes de fonctionnement, classifier et étiqueter ce que nous sommes selon ce que nous employons comme forme de fonctionnement? »
Il s’agit donc d’une performance de création picturale et sonore en direct dans une osmose artistique. Une oeuvre globale se forgeant par l’interaction de deux médiums inter-reliés physiquement par des capteurs et des récepteurs. Le musicien devient instrumentiste visuel. Le peintre devient percussionniste pictural.

C’est une sorte de métissage artistique basé sur l’interactivité de deux formes d’art complètement différentes de prime abord, mais qui sont fondamentalement jumelles dans leur processus créatif. La musique, tout comme la peinture, se travaille par couches successives et par la mise en place dans un espace d’éléments distincts qui forment un ensemble dans une recherche constante d’équilibre.
Dans le cadre de cette performance, il y a une part d’inconnu tant sur le fond que la forme. L’empirisme même de l’expérience peut générer des surprises, autant du point de vue du peintre que du musicien. Ici, les deux artistes doivent se laisser aller et se libérer de leurs réflexes créatifs. Le résultat est la recherche constante d’équilibre.

Site projet electro-acrylique

Projet Électro-Acrylique from alec on Vimeo.

écrit par Babeth

Babeth

Share Button

Laisser un commentaire