Mail RSS

Serge Surgand, ou l’engagement et la passion !

Serge Surgand, aux manettes de Lucelle Sonore (festival estival transfrontalier), de Seven-Set (agence d’évènements artistiques), passionné de spectacles, 1 fille, électricien de profession, est-ce que la liste de présentation est exhaustive ?
Oui ma vie ressemble beaucoup à celle de tout le monde, en journée… Je me lève très tôt pour travailler… C’est le soir et le weekend qu’elle est un peu différente…

Comme beaucoup de personnes qui doivent avoir un emploi afin d’assouvir leurs passions. Serge, d’où tires-tu ton énergie, à quoi fonctionnes-tu ?
Je me nourris de la passion pour la scène depuis plus de 15 ans… C’est le live qui me plait, la rencontre avec un artiste, le découvrir et l’écouter… Sur scène, tout me plait… C’est mon sport à moi (Clin d’oeil)

Ce doit être sport en effet que de tout mener de front. Quel est ton rapport à la musique ? Que représente la musique dans ta vie ?

Je ne suis personnellement pas musicien, je travaille dans l’ombre, et c’est ce qui me convient… L’organisation, la planification et le stress d’avant-concert… J’apprécie la musique depuis toujours, dans toutes ses variantes et toutes ses formes… Il y a du bon à écouter dans chaque style, enfin presque… (sourire) Je ne pourrais vivre sans musique, raison pour laquelle j’estime énormément les artistes et leur travail.

Un peu chanteur quand même ?
Je m’y suis essayé, mais ce n’était pas une réussite… Je suis plutôt un chanteur de fin de soirées !

On peut deviner que ce ne doit pas être triste… Pratiques-tu alors un autre art, hobby que ceux liés à la musique ?

Je fais un peu de sport, rarement, car mon emploi du temps ne me le permet pas… J’essaie de passer un maximum de temps avec ma fille, je pense que c’est une forme d’art aussi, non ?

C’est certain, chacun ses talents et la famille est une chose importante aussi. Tu vas maintenant te lancer dans un nouveau challenge, l’ouverture du Studio 110 à Porrentruy, dans le Jura suisse, une région périphérique, peux-tu nous expliquer pourquoi, et le concept de cette nouvelle salle de concerts ?
Tout simplement pour diversifier l’offre de notre région, hors période de festivals… Je suis tombé amoureux des artistes qui se produisent en acoustique, et c’est le but de ce qu’on pourra proposer dans cette salle… Elle a une petite capacité (Ndlr env. 150 places), mais à mon avis il y a un public pour ce genre de soirées, comme on peut en trouver dans plein d’endroits, à Paris, par exemple… On accueillera le public dans un lieu feutré et sympathique, décoré avec nos moyens ou l’ambiance devrait y être intimiste et amicale, on verra !

Est-ce galvauder le concept du studio 110 que de dire qu’il est censé intéresser les amoureux de la musique en général, de tous âges, et qui veulent découvrir de nouvelles choses, de nouveaux genres que ce dont ils ont l’habitude?
C’est bel et bien le but de cet endroit… On va proposer de la découverte, mais aussi du populaire régional ou transfrontalier… Et tout en restant sur une base acoustique, pour coller avec l’image de l’endroit. Mais oui effectivement, le but est d’attirer et satisfaire plusieurs tranches d’âge…

L’ouverture est prévue le 22 novembre prochain, qui ouvrira les feux ?

Ce sera avec Thomas Kieffer, un artiste de marque qui a notamment fait les premières parties de Chuck Berry à l’Olympia, de Jerry Lee Lewis, et bien d’autres… C’est un honneur d’accueillir un si bon guitariste accompagné de sa violoncelliste… Ca risque bien de laisser des traces…

Alléchante affiche, une belle entrée en matière. Quelles sont les heures d’ouverture ? Le rythme des concerts pour la suite ?
Nous ouvrirons les portes à 18h30 et les concerts débuteront à 20h30. Les gens auront ainsi le temps d’arriver, et de profiter d’un petit apéritif.
Pour l’ouverture, l’apéritif sera dinatoire et la prestation de Thomas Kieffer ne durera pas moins d’une heure trente. A noter encore que l’entrée est gratuite pour cette première, un chapeau sera à disposition à la sortie pour les gens qui souhaitent soutenir le projet !
Ensuite, selon le succès rencontré, le but est de tourner sur un rythme hebdomadaire, avec un prix d’entrée accessible, et éventuellement d’ajouter un deuxième jour, le jeudi, s’il y a de la demande.

Une soirée, un concept qui aura de quoi ravir le public dans presque tous ses sens. As-tu d’autres projets en cours ?
On me dit souvent que je suis un hyperactif, je pense qu’il y a du vrai… Je n’arrive pas à vivre sans un nouveau projet en tête. Bien sûr il y en a que je dois garder pour moi, sans en parler à personne de peur qu’on me prenne encore plus pour un fou !

Ne nous reste plus qu’à attendre que tu veuilles bien les dévoiler, les partager… Merci Serge. Bravo pour tous tes engagements, longue vie au Studio 110 et à tes autres projets.
A nos lectrices et lecteurs : rendez-vous le 22 novembre, dès 18h30 à Porrentruy, Rte de Courgenay 110, dans les locaux du complexe sportif du Tennis Couvert d’Ajoie, à proximité du Complexe 3D pour l’inauguration !

Page FB : Studio 110
Le site officiel : seven-set
Le site officiel : Lucelle sonore

écrit par Babeth

Babeth

Share Button

Un commentaire

  1. Thomas Kieffer ouvre les feux pour la Première du Studio 110 | L'Artpigiste

    […] moment d’ouvrir la soirée, Serge Surgand, l’organisateur, a annoncé la couleur : Le studio 110 existera si le public suit. C’était […]

Laisser un commentaire