Mail RSS

Michel Martinoli fonde Pleign’ART Prod !

C’est en 2006, histoire de s’intégrer dans son nouveau lieu de vie, Pleigne, que Michel Martinoli rejoint la Commission des affaires culturelles et de l’embellissement dénommée ainsi à l’époque.
Il réalise très vite qu’en termes de culture, l’on pratiquait surtout la culture agricole…. Mais que toute nouvelle idée était la bienvenue. Le message n’étant pas tombé dans l’oreille d’un sourd aux bras coupés, d’autant qu’un bâtiment communal, l’Epicentre, venait d’être inauguré avec en autre destination, la culture. Il eût donc l’opportunité de mettre sur pied un programme culturel au sens large du terme, durant 4 saisons (octobre-avril), avec des conférences, des projections de concerts (Cabrel, Johnny ou encore Aufray), ainsi que de vrais concerts avec de jeunes artistes régionaux qu’il rencontrait lors des fêtes de village notamment. Afin que la population du Haut-Plateau de tous âges, puisse découvrir les artistes en herbe du coin, des formations telles que le Chœur du collège de Delémont, les jeunes flûtistes de Catherine Piguet ou l’Echo du Bueberg ont fait halte à Pleigne.
L’idée ou fil rouge a toujours été d’intégrer et de développer sa vision de la Culture, en milieu rural. Un certain pont entre les 2 pôles que sont les “urbaine” Delémont et Porrentruy.

Michel Martinoli, tout jeune retraité, comment te présenter, quelle est ton parcours ?
Enfant d’émigrés italiens, enfance en Italie, je grandis dès ma scolarité à Courtemaîche en Ajoie jusqu’à l’âge de 18 ans …. Puis j’ai taillé « la route » durant la belle saison à travers l’Europe durant 3 ans vivant de petits jobs et musicien de rue. Jusqu’à 25 ans j’ai été tour à tour ouvrier d’usine et chauffeur d’organisation caritative. Formé en soins psychiatriques et médecines alternatives, mon parcours professionnel m’a fait découvrir le milieu hospitalier, du handicap institutionnel, des dépendances aux produits légaux et illégaux, pour enfin terminer comme directeur d’un lieu de vie pour personnes en situation de handicap psychique….. voyage de Neuchâtel en Ajoie, puis 15 ans à Genève avec un retour dans le Jura en 2003.
Je suis également l’heureux père et grand-père de 2 enfants et petits enfants

Et bien, quel parcours éclectique. Et quel est ton rapport à la musique ? que représente la musique dans ta vie ?
Curieusement pas de musiciens dans ma famille proche, mais dans l’arbre maternel j’ai découvert des créateurs artistiques (musiciens, peintres, écrivains).
Aussi loin que je me souvienne ce qui m’a fait vibrer ces sont les « contestataires » Gene Vincent plutôt qu’Elvis, les Stones plus que Beatles, Ferré, Vian, Brel. Les textes m’ont toujours plus touché que la mélodie.
Autodidacte, je n’ai aucune éducation musicale, je m’offre ma première gratte vers 14 ans, c’est aussi l’époque du premier groupe avec des copains du village où nous « concertions » chaque week-end dans un local aménagé dans une grange que nous avions dénommé « Le Mao » … une révolution dans le village. Ma préférence va déjà pour les chansons d’Hugues Aufray (son répertoire dylanien entre autre)…. Mes années insouciance, qui avec le recul m’ont également montré mes racines musicales dont je m’inspire. J’ai découvert Dylan en 63-64 chez un pote qui avait la TV (en NB) il ne m’a plus quitté en tant que parolier surtout.
La fin des années 60 m’a fait découvrir le blues, le rock, la pop et tout ce qui s’en est suivi. Avec des concerts, festivals à n’en plus finir. Et toujours durant la bonne saison les terrasses avec guitare et harmonica. Quelques animations dans les bistrots …
Le troubadour troque sa guitare qu’il range sagement au fond du saloir, pour fonder une famille, et la musique perdra une place essentielle durant près de 40 ans ….. mais ni l’homme ni la musique n’ont rompus les liens qui les unissaient.

Musicien, chanteur, fan de Bob Dylan, pourquoi cette création, qu’est-ce que Pleign’Art Prod ?
En 2015, fort de l’expérience acquise et surtout du temps à disposition (je viens de commencer ma vie de retraité) je fonde une plateforme culturelle à but non lucratif du domaine des Arts et de la Culture dénommée « Pleign’ART Prod » et couvrant principalement du Haut-Plateau delémontain en ce qui concerne l’organisationnel.
Les principaux buts sont de :
• Promouvoir les artistes et créateurs amateurs locaux
• Organiser des évènements artistiques et culturels
• Offrir divers services spécifiques aux artistes et créateurs locaux
• Collaborer avec les autorités, sociétés et associations locales lors d’évènements
• Promouvoir les évènements par le biais des réseaux sociaux

Pleigne étant à cheval sur les 2 districts, cette plateforme se veut ouverte à l’Ajoie et à la Vallée, ainsi qu’à l’Alsace voisine.
Pleign’ART Prod fonctionne au bénévolat, met gratuitement à disposition les infrastructures, ne prend aucun % sur les ventes. Pour les concerts (au chapeau) une partie du bénéfice de la buvette est versée aux artistes.
Après leur prestation les artistes du domaine musical sont conviés à partager un repas en privé.

Vous organisez une première exposition d’artistes. Elle est agendée du 29 au 31 mai 2015, quels sont les exposants ?
Notre choix s’est porté pour cette première expérience, vers des artistes et artisans résidents le Haut-Plateau, 5 nous viennent de Pleigne et 1 de Bourrignon.

Hendrikje Kühne et Beat Klein
Durant des années, alors qu’ils poursuivaient leurs propres carrières en qualité de peintre, respectivement de sculpteur, Hendrikje Kühne et Beat Klein ont décidé de poursuivre leur chemin ensemble en 1998 à la suite d’un séjour de bourses de résidence à Dublin. Dès lors de nombreuses œuvres en 2 ou 3 dimensions (bi- ou tridimensionnelles) ont été réalisées: installations, collages et sculptures.
Les collages de cartes postales d’arts prennent une place importante dans leurs réalisations. Pour ce faire, ils utilisent des cartes postales d’arts, telles que l’on peut les trouver dans les boutiques des musées à travers le monde entier. Ils recréent à chaque fois de nouveaux tableaux en démontant les cartes en pièces détachées et en les remontant. De cette manière, résultent des œuvres rappelant des paysages fantastiques de l’histoire de l’art qui rassemblent la grandeur de la peinture en un seul et même tableau dans chacune de leurs nouvelles compositions.

Hendrikje Kühne et Beat Klein exposent leur œuvres en Suisse et à l’étranger. Dernièrement chez Graf & Schelble à Bâle, dans la Cantonale à Porrentruy et à Bienne. Leurs œuvres appartiennent à de nombreuses collections publiques et privées, entre autres au Musée jurassien des arts à Moutier.


Caroline Schindelholz

Enfant de Pleigne, actuellement à l’EPAC à Saxon, cette jeune artiste touche à plusieurs domaines tels que la photographie, la BD, la peinture et le graphisme.

Michèle Droux
Autodidacte, peintre et sculptrice.

Nathalie Pouthier
Peintre amateur et passionnée de chevaux. Créatrice d’horloges sur bois.

Dominique Girardin alias MaDo En Rose
Ajoulote et établie depuis de nombreuses années sur le Haut-Plateau delémontain.

2011 – Elle commence à écrire en contant sa vie, ses sentiments intègres et entiers. Sa plume rebelle est animée de vérité, pour ne jamais trahir sa personnalité et sa profonde sensibilité.
Poèmes, essais, paroles de chansons.

2012 – Elle publie son premier ouvrage “La musique des mots” aux Editions Edilivre.
Recueil de 10 poèmes inspirés des problématiques existentielles actuelles de l’être humain.
MaDo En Rose est également l’auteure des textes de chansons du chanteur Michel Martinoli

2013 – Elle intègre le mouvement Knit and Hook Art où elle crée différentes œuvres d’habillement d’arbres et autre objets usuels.

2014 Création de poupées (tricot et chiffon) qu’elle exposera lors de cet évènement

Claudine Pasquino & Odile Domon
Créations d’objets utilitaires en tricot, crochet et couture

D’autres sont d’ores et déjà prévues ?
Octobre 2015 : 1er Salon-marché amateur du terroir
Décembre 2015 : Marché de Noël
Concerts : divers projets en cours avec des artistes régionaux
2016 : les artistes-peintres amateurs ajoulots seront à l’honneur pour un week-end en fin d’hiver.

Et bien ce n’est pas rien tout ça. Et j’imagine que tu as d’autres projets en cours ?
La priorité sera de poser les fondations de Pleign’ART notamment de recruter 2 ou 3 personnes pour me seconder lors des évènements et collaborer à la programmation.

Le printemps étant de retour, je vais reprendre les concerts dans le Jura et Jura bernois avec une nouveauté, une partie du répertoire sera revisité à la guitare électrique. Et je travaille actuellement sur un récital basé sur les textes de l’ouvrage de MaDo En Rose « La musique des mots »

J’en étais sûre ! Mais Michel, d’où tires-tu ton énergie, à quoi fonctionnes-tu ?
Eternel réalisateur de mes rêves, la passion m’habite passionnément ….. le rêve passion est suffisant à me nourrir et surtout à m’épanouir.

Une jolie philosophie, une belle nourriture. Merci Michel de nous avoir accordé un peu de ton temps. Bravo pour tous tes engagements, longue vie à Pleign’ART Prod !

Pour plus d’informations : Michel Martinoli, Route de la Courtine 14, CH-2807 Pleigne,
Mobile: 078 912 58 69
site officiel : www.michelmartinoli.ch (on y retrouve, Pleign’ART Prod, Michel Martinoli et MaDo En Rose)

Pleign'art affiche

écrit par Babeth

Babeth

Share Button

Laisser un commentaire